samedi 7 février 2009

Beau comme un dieu grec

Voici les résultats d'une petite recherche étymologique sur le prénom de notre petit dernier...

Le prénom Théo est issu du grec theos, le dieu, mais aussi du germanique theud, le peuple. Un prénom prédestiné pour un premier ministre ou un pape? Seul l'avenir nous le dira!

Caractérologie : Les Théo sont sages, perfectionnistes, sincères et loyaux. Originaux, ils sont également des êtres brillants et ambitieux.

Chiffre de chance : 8, couleur : le rouge, pierre : le rubis, metal : l'or

Drôle de coincidence, la fête de Saint Théo est célébré le 7 janvier... date de l'anniversaire de Yana!!

mardi 3 février 2009

Yana complètement gaga


Yana est tellement gaga de son petit frère. Nous qui croyions qu'elle serait jalouse de l'attention que j'allais devoir porter à son frère... nous étions dans le champs... En fait, le problème est qu'elle veuille TOUJOURS s'en occuper... le prendre dans ses bras, aider à changer la couche, lui donner des becs... OUF... On a toujours su qu'elle était très maternelle... on en a la preuve ultime maintenant. Nous sommes bien fière d'elle. Nous devons maintenant trouver un juste équilibre pour nous 4. La précieuse aide de notre nanny nous permettra d'y arriver peut-être plus tôt. Je vais maintenant me faire silencieuse pour quelques jours, le temps de concentrer mes forces sur l'essentiel. À bientôt. video

L'arrivée de Théo


Dimanche matin, 6h20, un besoin d'aller faire pipi me tire du lit.

Oups... du liquide amniotique coule... et hop une première contraction... Hum... Ok... que faire? Alex est parti travailler depuis 15 minutes environ... est-ce que je lui dis de revenir... son bureau est à plus de 1h de route et l'hôpital est possiblement 1h de route dans l'autre direction... donc potentiellement il serait à 2h de route de l'hôpital s'il se rend travailler... et comme c'est le premier matin de travail de la semaine... il peut y avoir beaucoup de trafic et donc prolonger encore plus le temps de transport. Je me suis dit qu'il valait mieux écouter mon intuition et lui ai proposé de revenir. Il a laissé son co-voitureur à la station service afin qu'il se trouve un autre transport et demi-tour, Alex rentre à la maison.

Yana se réveille vers 7h probablement alertée par mon affairement à terminer la valise... Je réveille Lorena, notre nanny, et explique à Yana ce qui se passe. Alex arrive vers 7h15, on part aussitôt. Mes contractions sont constantes, aux 5 minutes, et ce, depuis la toute première mais ne sont pas très longues et par le fait même, facilement supportables. Je suis contente de pouvoir faire la route avec Alex plutôt qu'avec un chauffeur de taxi...

La route se fait bien malgré que le trafic s'intensifie de minute en minute. On arrive près de l'hôpital et ce qui devait arriver, arriva... on manque la sortie... MERDE! Manquer une sortie à Dubai signifie faire un détour de min. 30-45 minutes pour pouvoir rebrousser chemin... On constate alors que la voie opposée est congestionnée... Ok, il faut prendre un nouveau chemin et espérer qu'on trouve notre route... C'est en avançant à tâtons que nous tombons sur un policier à moto... Notre Hell's Angel... y'a pas de doute. Il accepte de nous escorter jusqu'à l'hôpital... Une arrivée remarquée... Il est environ 8h30.

Mes contractions sont toujours aux 5 minutes et de puissance égale... donc tolérables... L'infirmière nous met en garde qu'on ne m'admettra peut-être pas compte tenu que ça ne semble pas un travail efficace (lire "douloureux" selon sa conception des choses). Moi je savais que j'étais là pour rester... pas question de revenir à la maison. Je lui dis que je marcherai autour de l'hôpital pour faire accélérer le travail s'il le faut. Un médecin vient m'examiner vers 9h30. Surprise, je suis dilatée à 6cm. L'infirmière un peu perplexe me dit qu'on va procéder à mon admission. Le médecin propose de briser mes eaux pour accélérer le processus, j'accepte. L'infirmière ajoute qu'il faudra que je reste couchée 10-15 minutes. Elle doit monitorer les contractions compte tenu qu'on vient de briser les eaux et me promet de me débrancher par la suite pour me laisser prendre la position de mon choix... Elle sait que je ne veux pas rester couchée, que je ne me sens pas bien comme ça.

OUF... un premier coup de poignard arrive... OUACH! 3-4 autres contractions fulgurantes suivent. Que se passe-t-il? Sous l'intense douleur, je craque et cris : "EPIDURAL" en enchainant, I HAVE TO PUSH. J'étais confuse... comment se pouvait-il en moins de 15 minutes que je passe de 6cm à 10cm et ai l'impression qu'il faille passer à la poussée. Le médecin de garde accourt, suivi de mon médecin, et je l'entends me dire de pousser quand je veux. Alex me dit, "on voit les cheveux". Je pousse 5-6 fois, en sentant à chaque poussée le bébé descendre et sortir un membre à la fois... Je visualisais mes muscles se contracter, le bébé sortir... c'était un moment de symbiose totale.

10h18 : Bébé est arrivé. Alex n'arrive pas à voir le sexe... et finit par me dire : "C'est un p'tit gars!!" J'ouvre les yeux, bébé Théo est là... il ressemble à Yana mais ce n'est pas Yana non plus... Bienvenue mon beau. Je suis sur un "high" incroyable... tellement fière d'être passée par ce 30 minutes d'intenses efforts... si fière qu'il soit là... que je n'ai pratiquement pas déchirée. Je suis reconnaissante envers le yoga, le pilates, toutes ces marches, toutes ces visualisations... WOW! MERCI.


video